Globaltraveling : 19 choses à savoir avant de partir en Transylvanie


Un guide local pour la plus grande région de Roumanie, de la bière locale et palinka à la vie nocturne, et la bonne façon de déguster des ragoûts à la viande.

La Transylvanie est peut-être la région la plus connue de Roumanie, et peut-être pour de mauvaises raisons, grâce à une tradition douteuse liée aux vampires. Mais la Transylvanie, la plus grande région de Roumanie, est riche de montagnes et de forêts intactes, de villages médiévaux, d’une nourriture abondante et d’une vie sociale chaleureuse et généreuse, le tout composé d’une poignée de grandes villes, comme la ville universitaire cosmopolite de Cluj-Napoca, 2015 Capitale Européenne de la Jeunesse.

D'après Nicolae Ceausescu arrivé au pouvoir, succédant au premier dirigeant communiste de Roumanie, dirigea Le pays sous une dictature très répressive, de 1965 à a été renversé et exécuté en 1989. J'ai grandi dans le centre de la Transylvanie, dans une petite ville appelée Miercurea Ciuc. moiJ'ai entendu de nombreuses histoires de mes grands-parents et même de parents au sujet de ces années sombres: l'exportation de la majeure partie de l'agriculture roumaine a entraîné une pénurie alimentaire généralisée. La presse était censurée ou complètement noircie. Ces décennies ont eu des conséquences néfastes sur la Transylvanie et le pays et, alors que les pays européens proches prospéraient, la Roumanie stagnait. La Roumanie a adhéré à l'Union européenne en 2007 et des progrès mitigés ont été enregistrés sur les fronts politique et économique.

La Transylvanie d'aujourd'hui est un endroit différent, plus moderne et plus ouvert que lorsque mes grands-parents ont grandi ou même moi-même. Néanmoins, les villages de Transylvanie, comme par le passé, font principalement référence à l’agriculture, avec de nombreuses traditions locales anciennes, telles que les fêtes des récoltes et les danses traditionnelles, qui demeurent fortes. Pendant ce temps, le tourisme en Transylvanie est en hausse. Il est beaucoup moins coûteux de voyager dans et autour de la région que d'autres destinations européennes, et il y a beaucoup à découvrir. Voici un peu de sagesse locale pour commencer, du choix d’une base stratégique à la meilleure façon de vivre ce ragoût superlatif. gulyas.

Envolez-vous pour Cluj-Napoca. L'aéroport international Avram Iancu, le plus grand et le plus achalandé de Transylvanie, le deuxième plus achalandé après la capitale, Bucarest, est situé à Cluj-Napoca. Il existe 15 compagnies aériennes différentes, et Wizz Air et Blue Air proposent des vols bon marché vers d'autres villes européennes. Commencez votre voyage à Cluj-Napoca, en plein centre culturel de Transylvanie. De là, rejoignez le reste de la Transylvanie en bus, en train ou en voiture.

Le centre culturel de Transylvanie, Cluj-Napoca. Photo de: Tupungato / Shutterstock.com

Obtenez la bonne géographie … Transylvanie (Le latin pour "terre au-delà de la forêt" ou "à travers / à travers la forêt") est une région du centre et du nord-ouest de la Roumanie (la plus grande du pays et environ la taille du Maine), elle se limite est et est. au sud avec les montagnes des Carpates et certaines des plus grandes d'Europe imperturbable (lire: il n'a pas encore été touché principalement par les humains et leurs folies) forêts. En plus, il y a des ours. Plus sur cela plus tard.

… et l'histoire. Même l’histoire la plus récente de la Transylvanie est complexe, mais la voici: Population de Transylvanie d'un peu moins de 7 millions Il présente un mélange d'ethnies hongroises et roumaines: environ 70% de roumains, 18% de hongrois, et une population beaucoup plus réduite de Roms, d'Ukrainiens et d'Allemands. Transylvanie c'était un territoire différent (sous plusieurs états de gouvernement, y compris un état vassal de l'empire ottoman) jusqu'à l'engagement austro-hongrois de 1867, lorsqu'il a été intégré au royaume de Hongrie dans l'empire austro-hongrois. Mais après la Première Guerre mondiale et la dissolution de l'empire, celui-ci perdit la Transylvanie au profit de la Roumanie en 1920. Traité de Trianon– Qu'il a été signé par les puissances alliées et les représentants de la Hongrie pour mettre officiellement fin à la guerre et diviser les anciens territoires de l'empire. Le Royaume de Hongrie ne conserve que 28% de ses terres et le reste est divisé entre ses Pays voisins récemment indépendants: Roumanie, Tchécoslovaquie, Slovénie, Serbie, Ukraine, Autriche et Croatie. Après le traité de Trianon, les Hongrois de Transylvanie sont devenus citoyens roumains.

Les vieilles querelles et les tensions les plus récentes surgissent entre les communautés roumaine et hongroise de Transylvanie, soyez donc sensible au contexte historique de la région. Ces problèmes se développent dans les discussions sur les droits linguistiques ou sur si les drapeaux hongrois doivent survoler les bâtiments gouvernementaux dans les villes de Transylvanie à population majoritairement hongroise ou à long terme contester à propos de qui peut réclamer l'entonnoir Kürtőskalács (Aussi connu sous le nom de gâteau de cheminée, pour sa forme, ou le gâteau de salive, non pas pour son ingrédient principal, mais pour la façon dont il est cuit sur un gril). Alors que c'est On croit qu'il a été inventé en Transylvanie, il n'est pas clair si la femme qui a d'abord inclus une recette dans un livre de cuisine (en 1784) C'était d'origine roumaine ou hongroise. Mais nous sommes tout à fait sûrs de deux choses: que ce soit en Transylvanie et qu’il est délicieux.

D'origine incertaine? Kürtőskalács à un festival gastronomique à Bucarest, en Roumanie. Photo de: Vlad Ispas / Shutterstock.

Vérifiez vos besoins de visa. La Roumanie et la Bulgarie ont adhéré à l'Union européenne en 2007, mais ne font pas encore partie de l'espace Schengen, le groupe des 26 États de l'UE autorisant la libre circulation entre ses frontières et les voyages sans visa pour les citoyens des États-Unis. L’UE, et avec une zone de visa Shengen pour les autres, bien qu’il soit s'attendre à rejoindre bientôt. Cela signifie qu'un visa Shengen ne le couvrira pas. Les citoyens de l'UE peuvent entrer et sortir de la Roumanie avec leur passeport ou leur carte d'identité nationale sans visa. Citoyens américains Les États-Unis, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande n'ont pas besoin d'un visa de touriste pour une visite d'une durée maximale de trois mois, après quoi ils doivent s'inscrire pour la résidence. Les citoyens de Schengen n'ont pas besoin de visa touristique. Les voyageurs d'autres pays doivent demander un visa de touriste à l'avance. Vérifiez votre statut ici.

Regardez au-delà de Dracula. Mettons cela de côté: La Transylvanie est associée au folklore des vampires et est connue comme la patrie de Dracula, en grande partie grâce au roman "Dracula" de Bram Stoker et aux décennies de mythologie de la culture pop. On dit que le personnage du comte Dracula de Stoker (mais cela n’a pas été prouvé) a été inspiré par un prince du XVe siècle nommé Vlad III Drăculea, un gouverneur militaire de descendance noble, enclin à empaler ses ennemis dans l'enjeu, ce qui lui valut le surnom de Vlad l'Empaleur. La prétendue demeure de Vlad, la forteresse gothique, le château de Bran, est un monument national, l'un des monuments les plus connus de Transylvanie et l'un de ses destinations les plus visitées

Mais rien n'indique que Vlad l'Empalier ait vécu dans ce château. Très probablement, il n'habitait même pas en Transylvanie. Mais, mis à part les mythes, le château de Bran est magnifique et effrayant. Il est sculpté de façon dramatique au sommet d'une colline, avec des touches de thèmes Dracula (y compris un ascenseur en verre qui retrace le chemin emprunté par Dracula dans le roman). . Si vous voulez approfondir le thème des vampires, devenez fou et passez Halloween ici, la seule période de l'année où le château est ouvert la nuit. Vous pouvez faire une visite nocturne du château et assister à la fête. Il y a aussi beaucoup d'autres thème vampire des hôtels et des monuments faisant commerce avec la mythologie des vampires en Transylvanie.

Sinon, visitez Château Poenari, une forteresse en ruines dans les montagnes Transfagarasées qui, selon certains historiens, était la résidence royale de Vlad. Il y a aussi Château de Banffyprès de Cluj-Napoca. Un magnifique château du XVe siècle, offert à la noble famille hongroise Losonc par Sigismund de Luxembourg, est également le lieu du rassemblement annuel. Château électrique Festival de musique de juillet.

De façon effrayante: le château de Bran. Photo de: Cge2010 / Shutterstock.com

Vous vous débrouillerez avec l'anglais. La plus jeune génération en Roumanie est très occupée et éduquée. La plupart parlent anglais et beaucoup de personnes âgées aussi. Si quelqu'un ne le fait pas, il vous aidera à trouver quelqu'un qui le peut. La langue officielle de la Transylvanie est le roumain, mais il existe de nombreuses villes où le hongrois est parlé, par exemple à Miercurea Ciuc, Gheorgheni, Brasov, Odorheiu Secuiesc, Cluj-Napoca. (Les deux langues ne sont pas similaires: le roumain est une langue romane orientale et le hongrois, une langue ougandaise, plus proche de l'estonien et du finnois, bien qu'un faible pourcentage du lexique roumain soit d'origine hongroise.)

Voici quelques éléments essentiels dans les deux:

Salut Bonjour!

  • Jo Napot (Joːnɒpot) en hongrois
  • Bună ziua! (ˌBu.nə zi.wa) en roumain

Merci

  • Köszönöm (ˈKøsønøm) en hongrois
  • Mulțumesc (mult͡suˈmesk) en roumain

Oui

  • Igen en hongrois
  • Procureur en roumain

Non

  • Non en hongrois
  • Nu en roumain

Avertissement: Les habitants adorent enseigner aux élèves des malédictions (dans les deux langues), que je ne voudrais pas répéter ici.

Déplacer, faire des plans. La Transylvanie est grand. Si vous voulez explorer, il n'est pas vraiment faisable d'ancrer à un endroit et d'essayer de couvrir la carte à partir de là. Planifiez à l'avance et choisissez plusieurs endroits autour de la Transylvanie pour rester. Les hôtels et B & B sont généralement bon marché. Si vous ne disposez que de quelques jours ou d'une semaine, voici quelques bons endroits: Soparkut Panzio pour l'équitation et la nature, Brasov et Sighisoara pour les villes et châteaux médiévaux et Cluj-Napoca pour la ville et la vie nocturne.

Do Brasov ou Sighișoara votre base Brasov, une ville d'environ 300 000 habitants entourée par les montagnes des Carpates, est un bon point de départ pour des excursions vers d'autres attractions. De là, vous pourrez facilement rejoindre les stations de ski (telles que Poiana Brasov et Predeal), faire de la randonnée en montagne, séjourner dans des chalets à la montagne, visiter le château de Bran ou faire de l’équitation dans les fermes équestres à proximité. Le centre-ville est toujours magnifiquement médiéval et il y a de nombreux châteaux dans les environs. Pour des activités autres que le château de Dracula, visitez la citadelle de Fagaras, une belle forteresse construite au XIIIe siècle à 40 km de la ville. Le droit d'entrée est de 3 €. . La forteresse de Feldioara, un autre château médiéval récemment reconstruit, est située à la périphérie de Brasov. Le droit d'entrée est également de 3 €. La ville médiévale de Sighisoara, au centre de la Transylvanie, est un peu plus petite, mais son centre est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. La Citadelle, la Plaza, la Tour de l'Horloge ne sont que quelques-uns de ses monuments du XVIe siècle. Le centre-ville est composé d'allées et de tours pavées, de rues étroites, d'escaliers et de bâtiments médiévaux.

1. Vue de la vieille ville de Brasov en hiver. Photo de: Danny Iacob / Shutterstock. 2. Affiche "Brasov" sur la colline surplombant la ville. Photo de: Ivanova Tetyana / Shutterstock.com

Choisissez votre saison La Transylvanie a le vrai métier des quatre saisons. Les sources sont douces et ensoleillées. Les automnes apportent de belles couleurs rouge-orange-jaune et un temps venteux et pluvieux. Les hivers sont froids et la température peut descendre jusqu'à moins 20-25 degrés Celsius (-13 F), mais c'est la saison parfaite pour le ski et le snowboard. Les étés sont chauds, avec des températures comprises entre 25 et 36 degrés Celsius (dans les années 80 ou 90 F, c’est la saison des randonnées et de la baignade dans les nombreux lacs de Transylvanie.

Stockez de l'argent. La monnaie locale est le lei, et 1 lei est d’environ 24 cents, ou 21 cents. Il existe des bureaux de change dans la plupart des grandes villes, mais ils sont moins courants dans les petites villes. Soyez donc prêt à vous aventurer dans la ville la plus proche si vous manquez d'argent. Les cartes de crédit sont largement acceptées dans les grandes villes et les centres commerciaux, et bien que les épiceries rattrapent lentement leur retard, il vaut mieux avoir de l’argent liquide. Il est très probable que vos cartes VISA ou AmEx soient totalement inutiles dans les petites villes.

Ne pas refuser palinka. Palinka est un esprit local et traditionnel, essentiellement un Eau de vie– Eau de vie composée de prunes, de cerises, de pommes ou d'autres fruits. Il est fort et semblable à l'eau d'incendie. Lorsqu'il n'est pas utilisé pour soulager l'esprit, ou comme voie rapide vers l'ivresse, les habitants le boivent (sur un estomac vide, rien de moins) comme collation. Vous le trouverez dans les restaurants et les magasins, mais ce ne sont pas les endroits que vous devriez rechercher. La palinka est traditionnellement fabriquée localement dans des villages, avec plusieurs personnes dans chaque ville qui produisent du palinka pour le vendre au reste de la ville. Soyez donc assuré que chaque maison en aura. Demandez autour de vous pour savoir où l'acheter. Si on vous propose une injection de palinka, vous êtes considéré comme un ami, un des vôtres, alors ne refusez pas. (Peut-être que je peux rejeter le deuxième ou le troisième, car c'est un esprit très fort, mais ce n'est certainement pas le premier). Et ne montrez aucun signe de dégoût ou d'inconfort lorsque vous en buvez, soyez forts.

Bratca, Roumanie: un local distille le brandy de pomme (palinka) dans une chaudière à alcool illégal fait maison. C'est encore une pratique courante en Transylvanie. Photo de: salajean

Allez avec quatre roues. Les chemins de fer roumains sont vieux et branlants, et les trains qui traversent la région sont lents et ont tendance à s'arrêter dans toutes les petites villes du parcours. Il est plus pratique de louer une voiture, d’autant plus que nombre de montagnes, de châteaux et de villages n’ont pas encore été touchés par les transports en commun. Vous pouvez louer une voiture décente à partir de 6 €3 pour 3 jours, Caution de 100 €. Des agences de location de voitures sont présentes dans toutes les villes, petites ou grandes, mais pas autant dans les villages, alors planifiez à l'avance.

Manger gulyas à l'air libre. Gulyas (Ragoût hongrois)l’un des plats les plus célèbres de Hongrie, on pense qu’il date du Hongrie médiévale, Mais il est populaire dans toute cette région. C'est un ragoût fait de viande (parfois du bœuf, ici, principalement du porc) et des légumes (pomme de terre, oignon, ail, tomate, carottes, racines de persil), assaisonnés d'une quantité abondante de paprika, ce qui confère aux gulyas leur ton brun foncé distinctif / teinté orange Hongrois (filles et les gars!) Vous êtes censé savoir comment faire cuire. Vous pouvez le trouver dans de nombreux restaurants en Europe et où des personnes de cette partie de l'ancien monde se sont installées dans le nouveau, mais comme vous êtes venu ici, vous devriez le consommer comme prévu, à l'extérieur. La cuisine à l’extérieur est un passe-temps et un événement social pour les habitants de Transylvanie. Des groupes d’amis, des chiens à la remorque, vont à la forêt pendant le week-end, font du feu, boivent de la bière, écoutent de la musique et font cuire des gulyas dans un grand chaudron (appelé bogràcs) Assez pour nourrir tout le monde, chiens compris. Si vous avez des amis ou des hôtes locaux, suggérez de le faire pendant votre séjour. De nombreux hôtels et chambres d'hôtes ont des cheminées ou des puits spécifiques à cet effet, avec tout l'équipement dont vous avez besoin.

Gulyas en ébullition dans un chaudron d'extérieur. Photo de: Tunde Gaspar / Shutterstock.com

Ne vous fiez pas aux sites Web de voyages pour trouver des chalets de montagne. Il y a de nombreux superbes chalets de montagne cachés dans les forêts et les montagnes de Transylvanie. (Bonus: les chambres d'hôtes de la colline sont équipées de tout ce dont vous avez besoin pour cuisiner en plein air). Ces endroits sont au plus profond de la nature, généralement sans voisins. Amenez des amis, allumez un feu la nuit, asseyez-vous, buvez de la bière, chantez, parlez, regardez les étoiles et profitez des nuits d'été. Parfois, vous pouvez réserver des chalets de montagne en ligne aux endroits habituels (Booking.com ou AirBnb) ou sur leurs propres sites Web, le cas échéant. Mais gardez à l'esprit que certains des propriétaires de chalets de montagne les plus éloignés n'apparaissent pas sur ces sites Web et préfèrent un appel téléphonique. Vous devrez faire une recherche ancienne (par exemple, "chalets de montagne à l'emplacement X" pour trouver ce qui se trouve à proximité et pour vos numéros de téléphone, puis décrochez le téléphone! De plus, vous ne serez pas facturé pour la réservation ou l'annulation , et vous pouvez payer votre chambre quand vous arrivez.

Je recommande particulièrement un B & B appelé Sopàrkùt Panziò, dans les montagnes Harghita, dans un pré entouré de forêt. Il se trouve à Homoròdfürdô, à 34 km de Miercurea Ciuc. Je recommande également n'importe où dans deux des plus beaux groupes de montagnes des Carpates du Sud: Fagaras et Retezat-Goldeanu. Comme la Transylvanie est pleine de montagnes et de forêts partout, il est facile de le faire sur n'importe quelle montagne que vous visitez. (Cependant, je recommande de dormir dans des cabanes de montagne au lieu de tentes, parce que les ours. Soyez prudent, mais ne vous inquiétez pas trop: les feux de joie avec des gens qui parlent et rient ont tendance à les éloigner.)

Un lac de montagne en Transylvanie, en Roumanie. Photo par: photographe Lili / Shutterstock.com

Buvez la bière interdite. Transylvania a une bière infâme, appelée Csíki Sör, ou son nom complet, Az igazi Csíki Sör, qui se traduit par "la vraie bière de Miercurea Ciuc". Mais Heineken produisait déjà une bière appelée Ciuc, plus tard Le nom roumain de la ville. Csíki Sör (fabriqué par Lixid Project Kft.) Il s'agit du nom hongrois de la ville (les villes de Transylvanie ont un nom roumain et un nom hongrois). Heineken a poursuivi Csíki Sör, indiquant que le nom était trop similaire à son produit. Profitant de la controverse, les producteurs de Csíki Sör ci-dessous ont commencé à commercialiser leur bière sous le nom de "Csíki interdit". Tout cela a eu des répercussions sur les droits linguistiques en Hongrie, pays voisin, où une grande quantité de Csíki Sör est vendue, et même le gouvernement hongrois a encouragé la population à "protéger" le hongrois Csíki Sör et boycott Produit Heineken Romania. Tout cela, ainsi que l'aspect de l'histoire de David et Goliath, ont réussi à exagérer Csíki Sör. (Les deux entreprises ont accepté de coexister pacifiquement.) Vous trouverez Csíki Sör de différentes manières: blonde, brune, myrtille et miel. Mais n'oubliez pas de boire beaucoup de timisorienLa plus ancienne bière en Roumanie.

Visitez Cluj-Napoca pour la vie nocturne … Cluj-Napoca était la capitale européenne de la jeunesse 2015 pour une bonne raison. Il vit plus de 100 000 étudiants, alors naturellement la vie nocturne est géniale. Pour EDM et DJ, visitez Euphoria Music Hall, Midi et Noa. Pour une tenue un peu plus élégante et des cocktails, essayez After Eight. Pour une musique plus diversifiée et une foule plus artistique, essayez Flying Circus, qui joue du rock, du reggae, de la soul, du ska, du jazz et du "rétro", essentiellement de la musique pop des temps anciens, fortement représentée par les meilleurs à partir des années 1990. 40 actes.

La foule et les confettis prennent une douche lors du festival annuel "We Love Retro" à Cluj-Napoca. Photo de: Melinda Nagy / Shutterstock.com

… mais ça commence tard. Dans certaines régions d’Europe, les clubs ferment aux alentours de 2 heures du matin, mais pas ici. Ne pensez même pas à arriver à une fête avant minuit, il n'y aura personne. Les nombreux étudiants de Cluj-Napoca se rencontrent généralement et boivent les uns des autres pour commencer la nuit ("échauffement") et les gens commencent à se rendre dans les clubs vers minuit. Les soirées s’arrêtent rarement avant 5 heures-6 heures du matin, lorsque les fêtards affamés arrivent dans des fast-foods 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sur le chemin du retour. De nombreux établissements de restauration rapide sont ouverts 24h / 24 et proposent le type habituel de restauration rapide: hamburgers, frites, shawarma, kebab, sandwichs, pizzas, wraps. Shawarma et wraps ont tendance à être les plus populaires. Il y a aussi un McDonald's dans le centre-ville ouvert 24 heures sur 24, vous ne mourrez donc pas de faim, même en pleine nuit.

RK-line-18

Vivre, manger et boire "sans s'arrêter". En Roumanie, il n'y a pas de réglementation du gouvernement central sur les heures d'ouverture des magasins. Les autorités locales Vous pouvez limiter les heures d'ouverture dans vos zones. Par conséquent, de nombreux magasins sont ouverts 24h / 24, dans chaque ville ou petite ville (moins dans les petites villes). Vous ne pouvez généralement pas aller au magasin la nuit, mais ils vont ouvrir une petite fenêtre et livrer ce que vous voulez. Il n'y a pas de restrictions pour acheter de l'alcool: vous pouvez l'acheter à tout moment de la journée. Si vous avez faim au milieu de la nuit, ou si vous voulez simplement une canette de coca-cola, sauter la livraison ou commander de la nourriture, il est moins coûteux de marcher jusqu'à ces magasins. Vous verrez les mots "Non-Stop" dans les fenêtres de ces magasins. Ils sont généralement dans le centre, mais vous pouvez toujours demander aux habitants. Tout le monde sait où se trouvent ces magasins.

RK-line-18

Apportez des chaussures de randonnée et faites attention aux ours. La moitié de la chaîne de montagnes des Carpates est située au cœur de la Transylvanie. Le sommet le plus élevé est le mont Moldoveanu (2 554 mètres), dans les montagnes Fagaras, dans la partie sud des Carpates. vous pouvez louer des chalets de montagnecabinesMais la meilleure expérience de randonnée en montagne est de dormir dans des tentes. Il est sûr près des montagnes Fagaras et Retezat, mais évitez de dormir dans des tentes lors d'une randonnée dans les montagnes Harghita, dans les autres montagnes près de Brasov et partout dans le comté de Harghita: la population d'ours bruns a considérablement augmenté ces dernières années. Si vous êtes courageux et que vous voulez y marcher pendant la journée, allez en groupe, faites beaucoup de bruit et emportez un vaporisateur d'essence avec vous au cas où. Les ours ne vont pas délibérément approcher des groupes bruyants. Ils n'attaquent que si vous vous approchez d'eux et de leurs chiots, ce que vous pouvez facilement éviter avec un peu de conscience et d'attention.

Cette publication peut inclure des liens d’affiliation. Si vous cliquez sur l’un d’eux, nous pouvons recevoir une belle commission sans frais supplémentaires. Merci

Booking.com